Dernier article Antibrouillards : Savoir quand et comment les utiliser

TEST : Désherbant écologique (vinaigre + sel + eau)

Le 27/08/2014 à 10h51 par Maxoonet

Une cours de graviers de 300 m² fait l'objet d'un entretien régulier pour limiter la prolifération indésirable de mauvaises herbes. Ne souhaitant pas utiliser de produits chimiques et toxiques conçus pour faciliter le travail quotidien des jardinier, j'ai toujours désherbé à la main en passant quelques minutes par-ci par-là à arracher les mauvaises herbes à la main. Le résultat, toutefois impeccable, demande beaucoup de temps et occasionne parfois quelques douleurs lombaires. Je suis alors parti à la recherche d'une recette de désherbant écolo capable de m'aider à atteindre mon objectif : une cours propre dans le plus grand respect de notre environnement. J'ai trouvé le cocktail "Vinaigre + Sel + Eau" sur le internet... j'ai tenté l'expérience !

Ingrédients et dosage :

Pour fabriquer le désherbant bio, il me fallait du vinaigre, du gros sel et de l'eau. Ces ingrédients sont vendus partout et pour presque rien, ce qui permet à n'importe qui de pouvoir le concevoir rapidement et à moindre coût. J'ai pris note des différents dosages indiqués ça et là sur le web pour établir le mien :

 - 3 litres de vinaigre d'alcool blanc
 - 500 g de gros sel de mer
 - 2 litres d'eau

Étant donné que je possède un pulvérisateur d'une capacité de 5 litres, j'ai tout ajouté à l'intérieur de celui-ci. J'ai agité le tout toutes les 6 heures pendant 24 heures afin d'aider le sel à se dissoudre dans le mélange pour obtenir une solution homogène.

Application :

Je ne vais pas vous détailler le fonctionnement d'un pulvérisateur, je suppose que vous savez comment ça marche... Là où je vais détailler, c'est sur la façon de pulvériser ! J'ai lu qu'il fallait que le mélange aille à la base de la mauvaise herbe, au niveau de ses racines. J'ai alors appliqué le désherbant bio par de longues pulvérisations ciblées, proches du sol, en prenant tout de même le soin de mouiller le végétal au passage. Le liquide a donc ruisselé sur les feuilles ainsi que le long des tiges pour finir en trempant le pied du végétal indésirable. Je n'ai donc pas pulvérisé tout les graviers, mais que les éléments concernés.

Les 5 litres préparés m'ont permis de traiter une surface de 300 m² en un peu plus de 15 minutes.

Résultats :

Au bout de 24 heures, les mauvaises herbes ont la tête en bas et font triste mine... C'est très encourageant car en plus d'être rapide, le désherbant bio semble très efficace !
Passés quelques jours, les végétaux jaunissent. Le message doit être passé : ils ne sont pas les bienvenus dans la cours.
Après une semaine de traitement les mauvaises herbes, et surtout les espèces à larges feuilles, sont partiellement "cramées". Il reste tout de même beaucoup de zones vertes qui ne semblent pas affaiblies par le produit. A cet instant, je doute de l'efficacité du mélange et regarde de près ce qu'il se passe.
Au bout de 10 jours, de toutes nouvelles pousses se développent au cœur des plants traités. La plante n'a donc pas été tuée, elle a connu un coup de chaud mais elle croît ne nouveau... C'est la déception.
A J+15, rien de nouveau : Les mauvaises herbes repoussent...

Conclusion :

Ais-je fait une erreur de dosage ? N'ais-je pas appliqué correctement le désherbant écologique sur les mauvaises herbes ? Je ne sais pas... Ce qui est certain, c'est que le produit n'a pas été suffisamment efficace pour tuer les espèces indésirables, mais les a seulement affaiblies. Dans l'état actuel des choses, je ne peux donc pas recommander cette recette à une personne en quête d'un désherbant écologique et économique.

PS : Si vous avez vous-même réalisé cette expérience mais que vous avez obtenu un résultat satisfaisant, n'hésitez pas à me laisser un commentaire ci-dessous pour m'expliquer quelles ont été mes erreurs.